Vos enfants

La crèche

Pour plus d’informations sur l’emploi des langues dans les crèches, consultez la rubrique « quelle langue parler où et quand ? ». En résumé, l’emploi des langues dans les relations interpersonnelles reste libre.

A noter que si en Flandre, la communauté a modifié son règlement et exige via Kind en Gezin  que les directeurs de la crèche ainsi qu'un des  deux parents des enfants inscrits parlent le flamand , l'ONE - côté francophone et bruxellois - n'a pas ces exigences.

Tout récemment, à Bruxelles, la COCOM compétente pour cette matière (Commission Communautaire Commune) vient de faire voter une ordonnance demandant aux crèches de choisir leur langue de référence si elles veulent être  agréées. Elles doivent , depuis peu, se déclarer francophones, néerlandophones ou bilingues.

Kind en Gezin  qui gère l'accueil des enfants dans les crèches en Flandre ( l'équivalent de l'Office National de l'Enfance : ONE ) publie régulièrement des statistiques de fréquentation de  ses structures  et entr'autres , répertorie  la langue utilisée entre la mère et l'enfant. Les chiffres publiés fin 2016 sont éloquents au niveau de la présence d'enfants francophones dans les structures flamandes de la périphérie . Voici les  % relevés d'enfants parlant le Français avec leur mère ...

 

Vilvoorde : 33,7%

Halle : 23,3%

Dilbeek : 35,5%

Grimbergen : 35,7%

Zaventem : 34,2%

Leeuw-st-Pierre : 44,3%

Beersel : 43,5%

Overjise : 39,2%

Rhode Saint Genèse : 63%

Wezembeek : 53,9%

Kraainem : 48,3%

Drogenbos : 56,1%

Linkebeek : 71,4%

Les allocations familiales: dossier " compliqué " !

La récente réforme des allocations familiales et leur régionalisation est un vrai casse-tête pour Bruxelles. La dernière réforme de l'Etat a en effet confié à la COCOM ( Commission Communautaire Commune) la gestion  et le  paiement des allocations . La région a fait savoir qu'elle ne comptait pas changer le principe de base: un enfant  est égal à un enfant, peu importe son rang dans la fratrie, sa langue,...Vu la complexité des régimes actuels, la région s'est en tout cas engagée à simplifier le système même si elle se dit prête à accorder des suppléments sociaux pour les familles les plus fragiles.

La Flandre pense autrement en avantagant , dès 2019, le premier enfant ( on parle d'un montant de 160 €  pour l'aîné au lieu des 90 € actuels) et en rendant dégressives les allocations pour les enfants suivants. Il faudra donc négocier  ensemble afin de ne pas se faire de concurrence entre services régionaux et provoquer des déménagements pour cause de système tarifaire plus avantageux.  Et les difficultés budgétaires corsent encore  la  démarche... A suivre...

Le décret « inscriptions » du 21 décembre 2011

Ce décret n’est pas une bonne nouvelle pour les enfants qui souhaitent continuer leur scolarité secondaire à Bruxelles après avoir effectué leurs primaires en Flandre ( ou dans le sens inverse...); la distance existant généralement entre les deux écoles leur enlève des points et les pénalise. Il convient donc que les parents puissent faire valoir l’argument de l’absence de réseau secondaire (par exemple confessionel ) souhaité dans leur commune ou encore , le parcours en immersion dès la troisième primaire de leur enfant si tel a été le cas…( voir également l'onglet  infrastructures/enseignement)

Renseignements complets :  www.inscription.cfwb.be ou Numéro vert : 0800.188.55

Si vous souhaitez contester la proposition d'école  que vous avez reçue, vous avez 10 jours après sa communication pour invoquer des " circonstances exceptionnelles"  et écrire à

Ciri

Bureau 3 F 327

Circonstances exceptionnelles

Rue Adolphe Lavallée, 1

1080 Bruxelles

 

En cas de difficultés au sein même de la famille

Il existe un service d’aide par téléphone aux parents, futurs parents et grands- parents qui seraient en demande d’une écoute bienveillante. Permanence téléphonique auprès d’ "allo info familles" au 02.513.11.11.

Pour faire garder vos enfants

Le service babysitting de la ligue des familles propose via son site, une solution à vos problèmes de garde en vous mettant en relation avec des babby-sitters de toute confiance : https://www.laligue.be/Public/babysitting/

Et pour distraire vos enfants

WOLUMINIS, les spectacles jeunes enfants de Wolubilis, font la part belle au jeune public et à leurs parents avec un programme bien fourni de spectacles et ateliers en tout genre qui les attendent : www.wolubilis.be

Liste des écoles francophones reconnues par la Fédération Wallonie-Bruxelles (dispensant donc le programme d'enseignement de celle-ci) qui se situent dans les 6 communes à facilités de la périphérie bruxelloise

En cliquant sur l'école de votre choix vous aurez accès aux coordonnées de celle-ci.

Merci de bien vouloir également vous référer à l' onglet  " les infrastructures/ enseignement "pour de plus amples informations

.

Toutes ces écoles sont des écoles maternelles et primaires. En effet, il n'existe pas à ce jour, en périphérie bruxelloise, d'écoles secondaires francophones reconnues par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Attention : seuls les enfants domicilié dans la commune de l'école peuvent s'y inscrire. Les enfants des communes sans facilités ne peuvent dès lors fréquenter ces écoles primaires francophones.

NOUVEAU  : un site met en ligne les disponibilités de places restantes dans les écoles maternelles et primaires de la région de Bruxelles Capitale

www.placesecolesmaternelleset primaires.cfwb.be

Accueillir un enfant

 Alors que la Fédération Wallonie Bruxelles a lancé une importante campagne de recrutement de familles d’accueil dans la partie francophone  du pays, (il est à présent démontré que ce type de prise en charge est plus bénéfique pour l’enfant qu’un placement en institution), qu’en est-il pour les familles francophones établies en Flandre qui souhaiteraient accueillir, même à titre temporaire, un ou des enfants ?

Malheureusement, l'aide à la jeunesse est une matière communautaire. Si vous habitez en Flandre  ,vous dépendez donc de la Communauté flamande et de sa législation.

Mais il peut arriver que des familles francophones soient recherchées spécifiquement.

Si vous souhaitez vous porter candidats à l’accueil, voici le site à consulter : www.pleeggzorgvlaanderen.be 
ou www.lesfamillesdaccueil.be

Une maison de répit

Une initiative remarquable qui comble le manque d'infrastructures pour les parents qui veulent souffler un peu lorsqu'ils ont un enfant atteint d'une pathologie lourde ou d'un pronostic vital menacé. La Villa Indigo permet aux enfants et aux parents de reprendre leur souffle le temps d'un séjour résidentiel dans les conditions les plus humaines et confortables possibles.

http://www.villaindigo.be/index.php